CIQ Mazarin - 30 rue 4 Septembre - 13100 AIX-EN-PROVENCE - 07-62-27-41-65 - contact@ciqmazarin.info

LE MOT DU PRÉSIDENT

(septembre 2020 – journal N° 15)

Le temps a été suspendu dans le quartier Mazarin, comme dans la ville d’Aix-en-Provence et la France du 17 mars au 15 mai 2020. Quel temps avons-nous retrouvé entre la mi-mai et le début du mois de septembre ? Quels sont les enseignements que nous pouvons tirer de ces temps nouveaux ? Quels sont nos priorités pour les temps qui viennent ?

Le temps suspendu, immédiatement après le premier tour des élections municipales, a été d’une étrangeté remarquable ! Plus de bruit la nuit dans les rues, plus de groupes visitant le quartier, des rues totalement désertées, y compris le Cours Mirabeau et la rue d’Italie. Seule la rue d’Italie a gardé une activité commerciale pour les denrées de première nécessité, avec des files d’attente de personnes masquées, que nous ne reconnaissions pas. Le nettoiement des rues s’est néanmoins poursuivi avec régularité, ainsi que les travaux de voirie.

Quel temps avons-nous retrouvé ? Un temps métamorphosé jusqu’à l’été par l’absence des croisiéristes, des étrangers, des étudiants et une reprise douce des activités commerciales. La rue d’Italie a néanmoins retrouvé rapidement une activité soutenue et quelque peu désordonnée pendant la journée, les règles de sécurité sanitaire étant suivies avec parcimonie. Si le bruit nocturne a largement diminué il a néanmoins repris naissance, malgré la fermeture des boîtes de nuit.

Le temps de l’été a été profondément transformé par une fréquentation plus faible qu’avant le confinement et un changement de nature. La réouverture des musées, des bars, un tourisme plus familial ont permis une fréquentation de plus en plus soutenue des rues et en particulier de la rue d’Italie et du Cours Mirabeau. Les gestes barrière ont été peu respectés rue d’Italie et sur le Cours. La reprise de la circulation des véhicules motorisés a de nouveau engendré un problème de sécurité pour les piétons.

Quels enseignements pouvons-nous tirer de cette métamorphose provisoire des temps de la vie quotidienne dans notre quartier ? Tout d’abord que la propreté a continué a être assurée. Ensuite que le bruit nocturne est également lié à des phénomènes plus larges que la fréquentation des bars et boîtes de nuit. Enfin que les activités, tout particulièrement en terrasses, doivent être maîtrisées dans la rue d’Italie, pour qu’elle puisse être fréquentée en toute sécurité par les enfants, les personnes à mobilité réduite et les piétons.

Quelles sont nos priorités pour les mois qui viennent ? Les priorités d’un temps à jamais perdu mais dont les caractéristiques anciennes sont à nouveau observables dans le quartier Mazarin. Nous continuerons donc à plaider pour le développement de la vocation résidentielle du quartier. Il est souhaitable, pour que quartier garde son caractère patrimonial urbain, qui participe à la célébrité de la ville d’Aix, que la Municipalité et la Métropole poursuivent, et accentuent activement, les actions publiques locales en matière de propreté, de sécurité, de diminution du trafic des véhicules motorisés, de réduction du bruit nocturne, de protection du patrimoine urbain.

Il convient de continuer à proscrire en particulier l’installation de nouvelles activités qui polluent le calme du quartier, en particulier les bars, restaurants et boîtes de nuit.

Nous souhaitons enfin vivement que le phénomène Airbnb soit mieux maîtrisé. Le quartier Mazarin est devenu un espace urbain attractif pour des investisseurs, mais qui se soucient peu de la qualité de vie des résidents.

Alain Motte – Président du CIQ Mazarin

Professeur des Universités Honoraire

Administrateur de la Fédération des CIQ du Pays d’Aix

Pour consulter les précédents messages du Président, cliquer sur les liens ci-dessous :