CIQ Mazarin - 30 rue 4 Septembre - 13100 AIX-EN-PROVENCE - 07-62-27-41-65 - contact@ciqmazarin.info

Les quelques œuvres d’art dont disposait l’Académie comme l’Allégorie de la fondation de l’Académie par Clarain ou les legs de Melle Dosne, d’ Henri Pontier ou du docteur Michel trouvèrent leur écrin lorsque Paul Arbaud fit don de son hôtel à l’Académie.

Cette petite collection rejoignit celle qu’avait constituée le riche héritier. A cela se sont ensuite ajoutés d’autres legs comme ceux de la comtesse de Martel (la galerie de portraits de la famille Mirabeau), ceux du Dr Grobert (pièces en grès de Décodeur), de Simmen, de Mme Houillon (Faïences de Varages, Moustiers, Marseille). Et cette belle histoire continue grâce à la générosité d’académiciens ou d’amis de l’Institution.

Le visiteur qui parcourt le musée sera surpris par sa richesse. Si deux grandes salles du rez-de-chaussée ont été affectées aux séances de l’Académie et ne conservent d’éléments décoratifs que sur leur paroi ; au premier étage le bureau et le fumoir permettent de revivre l’époque faste de cette demeure où les invités étaient éblouis par la richesse et la diversité de ce qui leur était donné à voir.

Les bibliothèques ayant gravi un étage, il est dans les intentions des Académiciens de rendre aux autres pièces leur faste d’antan ce qui est l’objectif de la deuxième phase de travaux envisagée.

On pourra alors admirer des Sculptures, environ 170 pièces : en marbre comme le buste de Mirabeau, en pierre comme un saint Bernard médiéval en pied, ou ce frontispice pour la maison de Gras, exécuté par Chastel (XVIII°) et en plâtre peint du même sculpteur, l’homme assassiné qui a été récemment restauré. En bronze, un bas-relief représentant l’Etude décore la cheminée monumentale du bureau de Paul Arbaud. De nombreuses statues dont certaines d’une grande finesse, agrémentent une très belle collection. Pour le bois, on mentionnera parmi d’autres, une statue de sainte Consorce de 1466 ou La mission de saint Dominique de J.C. Rambot (XVII° siècle).

Les Objets mobiliers (peintures, meubles, objets d’art décoratif, archéologie, orfèvrerie, objets divers et exotiques) sont au nombre de 700 pièces ; pour les arts graphiques : huiles, aquarelles, fusains : on dispose de plus de 800 pièces. La peinture est bien représentée avec une crucifixion du XV° et une adoration des mages du XVI°.

Dans un genre plus profane, on peut citer le portrait de Peiresc, attribué à Finsonius et des autoportraits de Granet, Arnulphy, Constantin, un portrait de la Mère de Puget par son fils, et pour un passé moins lointain deux tableaux d’Henri Rousseau dont le portrait du chef des Beni Sassem.

Pour les dessins ou esquisses sont répertoriées des œuvres de Daret, Routier, Van Loo, Granet, Fragonard…

Les murs sont habillés de tentures de bourre de soie tissées spécialement, les patrons ont d’ailleurs ensuite été détruits. Enfin, les Faïences et céramiques regroupent 500 pièces dont une remarquable collections de Moustiers.

Bernard Mille (Président de l’Académie d’Aix).