CIQ Mazarin - 30 rue 4 Septembre - 13100 AIX-EN-PROVENCE - 07-62-27-41-65 - contact@ciqmazarin.info

Paul Arbaud, riche propriétaire et heureux héritier, va procéder à des travaux de décoration recourant aux services du menuisier Michel-Achille Blanqui, des peintres Audibert et Denis et du sculpteur André-Joseph Allar.

Amateur d’art, il veut que sa maison soit l’écrin de ses collections. Son vestibule devient un musée lapidaire, reflétant la société provençale avec les armes des familles nobles, les œuvres des artistes locaux de toutes les époques, et celles recouvrant les domaines artistiques traditionnels.

La grande bibliothèque du rez-de-chaussée et le grand salon renfermaient des ouvrages anciens du XVI° au XVIII° siècles, aux reliures remarquables.

La collection relative aux écrits sur la Provence était impressionnante. Les œuvres d’art notamment les faïences de Moustiers abondaient.

La cage d’escalier disposait d’une décoration soignée depuis le lanternon jusqu’aux premiers degrés. Par ci par là apparaissaient les deux lettres P.A. (Paul Arbaud) entrelacées.

A l’étage, le grand cabinet de travail à la décoration d’inspiration Renaissance et orné d’une cheminée monumentale, accueillait les hôtes érudits. Le boudoir attenant ou fumoir, tout de soie revêtu est décoré avec le même soin. Chambres et antichambres sont à la mesure de cet ensemble délicat.

Un an après le décès de sa femme, Paul Arbaud meurt le 17 mars 1911 léguant à l’Académie d’Aix dont il était membre, ses collections et sa maison.

Bernard Mille (Président de l’Académie d’Aix).