CIQ Mazarin - 30 rue 4 Septembre - 13100 AIX-EN-PROVENCE - 07-62-27-41-65 - contact@ciqmazarin.info
Saint jean est un lieu de mémoire pour les habitants du quartier et de la ville, pour qui cette église est l’un des symboles d’un passé toujours présent, vécu par comme une dimension identitaire essentielle de la mémoire, en particulier pour les des familles qui habitent le quartier ou la ville depuis plusieurs générations, où l’on y célèbre aujourd’hui baptêmes, mariages et enterrements. L’église Saint-Jean de Malte est bien sûr le lieu d’une histoire longue, qui a fait l’objet de nombreuses études (voir la bibliographie sommaire). L’église est en effet située le long du chemin d’Italie, ancienne voie aurélienne qui longeait la Sainte-victoire en venant d’Italie pour aller jusqu’à Arles, Nîmes et l’Espagne. Une chapelle semble avoir été édifiée très tôt, au XIIème siècle, à l’emplacement de l’église actuelle8, en périphérie de la ville (romaine et moyenâgeuse). Les chevaliers hospitaliers transformèrent cette chapelle, située à côté de leur hospice, en église entre 1251 (date de la consécration de l’Eglise) et 12789, sous l’impulsion de Béatrice, fille du comte de Provence Raymond Béranger V, « inventeur de la Provence », pour recevoir les sépultures des comtes de Provence. Le vicaire général Guillibert, le 29 novembre 1896, décrit l’église de la fin du XIIème siècle avec lyrisme : « Transportons-nous donc (…) six cents ans en arrière (…), le 29 novembre 1296. Nous laissons (…) la ville comtale, et nous nous acheminons vers le sud est (…). Là-bas, dans une prairie s’élève, avec sa flèche élancée terminée depuis peu, une église sous sa robe de pierres de taille du pays, aux reflets d’or, striée par des motifs de sculpture en pierre blanche de Calissane. L’édifice est tout ensemble élégant et mystique, comme le style ogival, austère et sobre comme une construction militaire ». L’église a été un élément structurant l’organisation urbaine du quartier Saint-Jean au milieu du XVIIème siècle, dont une partie deviendra le quartier Mazarin, protégé à partir de 1657 par de nouvelles murailles (boulevards actuels du Roi René et Carnot). L’église a résisté aux assauts des éléments et des hommes pour parvenir jusqu’à nous et participer ainsi à la vie quotidienne des habitants du quartier Mazarin et de la ville d’Aix-en-Provence, tout autant qu’à sa mémoire vivante et à son histoire.