CIQ Mazarin - 30 rue 4 Septembre - 13100 AIX-EN-PROVENCE - 07-62-27-41-65 - contact@ciqmazarin.info
L’Eglise, telle qu’on la découvre en venant de la place des Quatre-Dauphins par la rue Cardinale[, étonne et séduit par son élégance gothique et ses tons ocre jaune. L’église resplendit jour et nuit et prend un relief particulier par exemple lors des journées caniculaires d’été ou des nuits glaciales de la Noël, lorsque l’édifice se découpe sur un ciel azuré ou noir étoilé.  Le monument, en pierres de taille, a été édifié au XIIIème siècle par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, en périphérie de la ville, hors des remparts de la ville, pour servir de sépulture aux comtes de Provence. L’église était un élément important d’un prieuré, clos par des murs, comprenant également un hospice et des champs cultivés[ii]. Ce vaste ensemble devait pouvoir accueillir, soigner mais aussi protéger les pauvres, les pèlerins et les voyageurs. Cette vocation défensive est observable aujourd’hui par exemple dans la base austère du clocher, les tourelles octogonales de la façade[iii], percées de meurtrières, ou dans la tour de défense située rue d’Italie.  « Le clocher gothique, haut de 67 mètres, dont la partie inférieure est sans ouverture, repose sur un carré massif, épaulé par des contreforts (…) Au 1er étage  quatre baies allongées dans le sens de la hauteur abritent l’unique cloche. Au-dessus, la flèche est entourée de quatre clochetons ajourés de quatre lucarnes » (Roux, 1986). Le monument est néanmoins peu visible des côtés Nord (maisons le long de la rue Cardinale) et du côté Sud (Musée Granet). Le long de la rue d’Italie subsistent trois éléments importants. Tout d’abord l’une des anciennes tour de défense au n°20, ensuite l’immense vitrail (11mètres par 5,50 mètres) du chœur et enfin la maison paroissiale au n°25, qui est à l’emplacement de l’ancien prieuré des hospitaliers de Saint-Jean de Malte.